default_mobilelogo

M'abonner aux Newsletter ...

bouton news

A vos agendas !

Pin It

Une toute petite fois...

L'art d'être bien une foisDans la petite ville, chargée de lourdes perles de sueur, le moustique imposait sa loi sans prendre garde aux voisins.

La couleur azur laissait filtrer deux ou trois nuages sans importance en direction de l’Espagne.

Tout mouvement semblait suspendu au rythme des grillons.

Heureusement, une rosée de fraîcheur baignait de son incandescence glacée, le verre d’anis.

J’étais assis sur une terrasse ombragée au bord du canal du Midi.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Deux mots qui tombent sous le sens.

201608 - Géobiologie humaine

Il est admis que la la Lune possède une influence certaine sur notre quotidien.

Les marées, le vaste domaine du jardinage, la pleine lune jusqu’à la coupe de cheveux.

La Tradition, les peuples, les us et coutumes admettent volontiers une interaction entre le ciel, ses étoiles et nos comportements.

Semer, planter, couper, dormir…l’inconscient (le mot est lâché) retient l’influence lunaire comme une marque certaine et repère affirmé.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Enregistrer

Pin It

C'est par où?...

201209 les7merveilles

Ie musée de Brooklyn renferme une section égyptienne. Parmi les pièces remarquables à découvrir, celle d'une toute petite statue. Il s'agit du roi Pépi 1er, assis dans le registre canon du droit statutaire de l’époque. Les pieds, les mains, le visage, les yeux, les oreilles, le sourire suivent la mode et les contraintes religieuses de l'époque.

A priori, rien de surprenant. Pourtant, a bien y regarder, cette statue possède une très singulière particularité. Sur le haut dossier royal, Horus, a posé ses appuis et son regard dans une direction bien différente que propose le visage royal. Le mystère peut commencer.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Enregistrer

Pin It

Le p'tit coup du bonheur...

201507 LabrasseriedubonheurHistoire vécue. Dans une grande brasserie parisienne, j’attendais un ami tout en détaillant le menu gargantuesque de la carte.

A mes côtés, sur une table voisine, trois jeunes femmes discutaient.

Je dirai plutôt qu’une d’entre elle accaparait la parole, la seconde n’écoutait que par courtoisie, la troisième prenait les invectives de l’oratrice en plein coeur.

Ce qui attira mon oreille, sans oser tourner la tête, fut sans doute la répétition du "je" permanent ponctué par des qualificatifs colorés envers la pauvre auditrice. 

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Et alors ?

201609 - Tiens ! t'es différent

Il est admis que la la Lune possède une influence certaine sur notre quotidien.

Les marées, le vaste domaine du jardinage, la pleine lune jusqu’à la coupe de cheveux.

La Tradition, les peuples, les us et coutumes admettent volontiers une interaction entre le ciel, ses étoiles et nos comportements.

Semer, planter, couper, dormir…l’inconscient (le mot est lâché) retient l’influence lunaire comme une marque certaine et repère affirmé.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

La retraite ? Connais pas...

201506 laretraiteungrosmotOn admet volontiers que l’actif ait besoin de loisir et de repos. Phénomène compensatoire d’une production, d’une énergie dépensée au cours d’une semaine au regard d’un job, d’un stage ou d’une mission.

Mais comment considérer loisir et retraite ? On peut rapprocher comme "hasardeux" les deux mots tant la retraite engrange nombre de définitions négatives.

Ne plus (pas) travailler est bien autre chose que d’être à la retraite. D’une condition forcée, on passe à un état d’irréversibilité où cete condition devient autant suspect que rejetée.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Petits travers philosophiques...

201209 les7merveilles

Démystifions quelques instants, certains "guides philosophiques". Aristote, Platon et tant d'autres... N’oublions pas qu’ils ont été aussi des hommes avant de devenir des monuments de la pensée.

Comme nous, ils ont eu leurs manies, habitudes et travers. Comme nous, ils meurent aussi.

Mais un philosophe meure t-il vraiment ? Ramener quelques références à une juste mesure, permettent de calmer et de recadrer une autre " vision naturelle" que ces hommes de foi,  nous inspirent. Le saviez-vous ?

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Trop-plein.

201505 laphilodutropLa mode est faite pour être démodée, c’est bien connu. Les mots suivent cette curieuse tendance.

Tout est désormais "People". Il suffit d’une journée pour être "derrière".

Entre le "tu ne sais pas ?", "le truc qui vient d’arriver, trop cool !" et celui qui repart, l’usage des mots , des phrases et des  expressions changent au gré tumultueux des vents Culturels ( Je n'ai pas oser dire aculturels...)

Avant, avant… c’était bien. Y ’avait Machin pour vanter les mérites d’un savon, d’une lessive (jusqu’à la Mère Denis…) ou d’un service.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Derrière les murs...

201209 les7merveilles

Si vous avez la chance de poser vos pieds dans le pays des Dieux ( l'Egypte) , vous ne  serez pas étonné de voir des pyramides, des tombes, des cénotaphes des temples et des tombes … en pierre tant l'évidence semble naturelle.

Par contre ,  si je vous demande ou vous pourriez trouver une cité, une rue une habitation ou un monument relevant , cette fois , du domaine civil, de la vie quotidienne qui tienne encore debout ou qui se visite .

Ne cherchez pas, il n’y en n’a plus. Vous ne trouverez aucun édifice de la sorte, la faute à la brique crue du Nil... Sauf, peut-être ...

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Une faute sans pardon.

201504 lapommedadamDe notre plus tendre enfance, la société, les hommes, les histoires comme la religion nous imposent un curieux phénomène. Le système binaire. Ne soyez pas surpris.

Il débute par une faute. Tellement lourde à porter que le pardon est impossible, irréversible. Il commence par le chapitre I du premier Livre : la Bible.

Au commencement, le rien puis la terre, les animaux, juste avant les hommes... et deux héros: Adam et Eve. Enfin presque.

Ils se retrouvent dans un formidable "parc des miracles". La pomme est bouffée et le drame intervient. On connait la suite. "On" sépare le grain de l’ivraie…

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Juré ?

201504 paroledhomme

Parler c’est exister et faire exister. Les mots nous aident à formuler ce qui est ou devrait être. Pourtant tant de mots restent bloqués dans notre gorge … La parole n’est jamais en mode autonome. Nos sens la guide, notre raison la transforme, notre conscience la muselle. Parler serait agir…

Du moins pensonsnous qu’elle active quelque chose. C’est déjà pas mal. Parler serait en quelque sorte une manière d’agir, de réagir, de (se) manifester. Mais, à qui parle–t-on le plus ? Soi–même. Notre petite voix, notre conscience  n’arrête jamais.Elle sert de guide, sorte de phare perdu au milieu de nos silences les plus sonores.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

201609 - Tiens ! t'es différent

Tu fais quoi ?

Les vacances. Instants magiques. Trésor d’attente annuel, que représentent-elles vraiment ? Des vacances pourquoi faire ? Il n’y a pas si longtemps, les vacances n’existaient pas.

Comment nos alleux pour » ben faire » sans cette pause obligatoire, cassure d’un quotidien bien plus difficile que de nos jours.

La moitié de notre pays ne connaissent pas sa définition. « Période de congés des personnes en activité ». Tout est dit ou presque.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

 

Pin It

Du mauvais pied.

vaccinsirraciblesAujourd’hui, je suis cool, promis ! Pourtant le mail, le sms ou l’aléa du quotidien brise ma belle promesse du matin.

J’ai beau me dire que chaque jour apporte son lot de surprises et de déconvenues, rien n’y fait. Si ce n’est pas moi qui râle, c’est le collège, le voisin, l’informatique ou le téléphone qui ont décidé d’une grève technologique pleine de revendications muettes. Je le sais.

Je persiste à me dire que ce n’est décidément pas le bon jour ? Ca n’est d’ailleurs jamais le bon. Evidement !

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

(Se) faire confiance ?

201511 delaconfianceLa confiance. C’est quoi au juste ? Elle ne coule pas de soi. Elle n’est pas évidente moins encore  naturelle.

Elle s’oblige à certaines conditions.  Aqui et comment l'accorder ? Oseriez-voous la réclamer ou la demander comme un du, un droit, un quelconque retour...

La confiance serait une qualité, un état de l'être. Elle  se mérite autant qu’elle se cherche. "Elle respirait la confiance... Seulement elle avait la respiration très courte." Eugène Labiche.

Chercher la confiance de quelqu’un est une chasse à l’être et au sentiment. 

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Keep & Cool ! ...

20144   Carpe diemOn ne vit qu'au présent et rien d'autre. C'est bien notre problème et celui des êtres qui nous entourent.

On pleure toujours (ou presque son passé). L'odeur de ce souvenir n'enivre que nos narines et nos vieux souhaits d'enfantsnous poussent à faire machine arrière.

"Vivre au présent" serait de vivre "Carpe Diem" afin de tenter profiter de la vie au jour le jour. Pourtant, beaucoup d'entre nous, restons coincés entre hier et demain. Comment s'en détacher vraiment ? Peut-on le faire ? NON. Nos gênes comme nos racines contiennent une histoire.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

T'es dingue ?

201609 - Tiens ! t'es différent

Actualités, sport, émotions, attentats, faillite de la Grèce, foot, série TV …

Nous pourrions tout résumer en quelques grands chapitres. Une semaine, un mois, une année…

Au fond que retenir d’une année, la sienne, celles des proches ?

Que graver dans sa mémoire et son affect à l’aube d’une nouvelle année, d’une nouvelle bougie d’anniversaire…

Visualiser l'article complet (PDF)

 

 

Enregistrer

Pin It

L'arc en ciel de Mozart.

201411 lescouleursdewolfgang

Tout le monde connait Mozart. Prodige sans fin, il fait partie de nos références musicales.

Oui, oui, référence… Repères intemporel, il précède nos rockers comme nos rappeurs. Je me demande d’ailleurs d’où peut venir cette aptitude à produire sans efforts une part du Beau, une part du Vrai.

Que peut bien contenir le mot prodige ? En suis-je capable, en êtres-vous capable ? On pourrait croire que la civilisation avance au rythme de l’image comme de la technique.

La grâce, la spontanéité d’une oeuvre, d’une intuition voire d’un ressenti..... 

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Ca gaze ?

20141   Etre heureuxBeaucoup me répondent par un sourire, une interrogation, une suspension dans leur raisonnement cartésien. Comme si la question n'avait pas vraiment de sens, aucune portée moins encore de valeur.

Et pourtant, ... Au fond de vous-même, vous savez. Vous le vivez parfaitement. Suis-je heureux ? 

Plus j'observe l'incertitude d'une réponse, plus je m'émerveille de cet étonnement. Qui, comment ? Je n'y avais pas songé. Menteur, Menteuse ! Nous le savons tous parfaitement.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

La mort ! pourquoi faire?...

201311 mortetmoderniteDire que vie et mort sont inséparables et qu’ils ne forment qu’un tout, relève du constat naturel des hommes et de l’inévitable destinée des choses humaines.

Une rhétorique parfaite ! Loin, bien loin de la réalité. On (se) cache pour mourir. Incroyable vérité qui en dit long sur notre conception moderne du progrès, de nos sentiments, épreuves et réactions face à la mort. 

Le constat est simple. Les valeurs contemporaines de nos sociétés " avancées " ne supporteraient pas la mort. On aseptise le "concept" pour le rendre plus acceptable , plus vivant...

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Chuuut, on crie !

Lesilencecolerique

Il est quotidien de rencontrer un voisin, un chauffard, un client sous l'emprise d'une colère.

Le fait devient si banal qu'on l'intègre naturellement dans un processus d'action-réaction, sorte de réflexe conditionné.

A contrario, connaissez-vous un endroit sans conflit ? Il existe même au cœur de vos entrailles... Ecoutez votre petite voix du dedans.

Elle supplique, crie, hèle, scande, vous malmène dans le plus parfait silence. Quel Bonheur... pour les autres.

Visualiser l'article complet (PDF)