default_mobilelogo

M'abonner aux Newsletter ...

bouton news

A vos agendas !

Pin It

Ne pas savoir...

201510 jesaispasLe monde moderne a réussi une formidable prouesse. Nous faire croire que nous savons tout sur tout.

Passé de l'ère du papier à l'univers du virtuel et de l'image, notre cerveau se focalise désormais sur le bruit, le mouvement et la couleur.

Le contenant prime sur le contenu. La répétition de ce "réflexe", qui va probablement devenir "conditionné", provoque une curieuse sensation.

Celle de tout savoir. Je sais, tu sais, nous savons, tout et sur tout. Un peu, beaucoup, pas du tout. Comme si le savoir se confondait avec l'avoir. 

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

La question qui tue...

201210 dispapa

On doit toujours se méfier des phrases trop convenues. On est suffisamment prévenu pour envisager (presque) toutes les situations.

Et bien non ! Votre progéniture est là pour reprendre le point qui gêne sur l’interrogation.

Ingénue, sans arrière-pensée, d’un naturel à vous faire frémir, le "Dis papa ou Dis maman…" va vous entraîner vers des horizons et des contrées que vous n’envisagiez pas.

Soutenues par la découverte du Monde, leurs questions s’enchainent à un rythme effréné jusqu’au stade d'une boulimie sans fin, avide de réponses.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Le Monde oublié des Splendeurs...

201209 les7merveilles

L’Antiquité nous en livre près d’une quinzaine. 

La plus célèbre est attribuée à Philon de Byzance, un ingénieur mécanicien auteur du IIIe siècle avant J.-C.

Tous, avons entendu parler des Sept Merveilles du monde. Mais pourquoi 7 ? 

Ce chiffre marqua probablement les savants de la grande bibliothèque d'Alexandrie  reprenant cette balise symbolique numérique.

Evoluant au gré des civilisation, quelle seraient aujourd'hui, vos sept merveilles ? Et pourquoi ...

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Qui a  bien pu dire...

201509 proverbesmaximesetcitations

Dans les années 90, les spécialistes de la communication, du discours, exigeaient une introduction par une citation de Bernard Show.

Pourquoi lui ? Pourquoi une citation ?

De l’auteur je ne saurai jamais. Probablement une histoire de mode verbal qui, comme toute mode, n’a pour vocation que de la pousser vers une autre.

Evidemment ! Il reste néanmoins, la pratique et l’utilisation dans le verbe, la puissance .....

Visualiser l'article complet (PDF)

 

 

Pin It

Une toute petite fois...

L'art d'être bien une foisDans la petite ville, chargée de lourdes perles de sueur, le moustique imposait sa loi sans prendre garde aux voisins.

La couleur azur laissait filtrer deux ou trois nuages sans importance en direction de l’Espagne.

Tout mouvement semblait suspendu au rythme des grillons.

Heureusement, une rosée de fraîcheur baignait de son incandescence glacée, le verre d’anis.

J’étais assis sur une terrasse ombragée au bord du canal du Midi.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Deux mots qui tombent sous le sens.

201608 - Géobiologie humaine

Il est admis que la la Lune possède une influence certaine sur notre quotidien.

Les marées, le vaste domaine du jardinage, la pleine lune jusqu’à la coupe de cheveux.

La Tradition, les peuples, les us et coutumes admettent volontiers une interaction entre le ciel, ses étoiles et nos comportements.

Semer, planter, couper, dormir…l’inconscient (le mot est lâché) retient l’influence lunaire comme une marque certaine et repère affirmé.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Enregistrer

Pin It

C'est par où?...

201209 les7merveilles

Ie musée de Brooklyn renferme une section égyptienne. Parmi les pièces remarquables à découvrir, celle d'une toute petite statue. Il s'agit du roi Pépi 1er, assis dans le registre canon du droit statutaire de l’époque. Les pieds, les mains, le visage, les yeux, les oreilles, le sourire suivent la mode et les contraintes religieuses de l'époque.

A priori, rien de surprenant. Pourtant, a bien y regarder, cette statue possède une très singulière particularité. Sur le haut dossier royal, Horus, a posé ses appuis et son regard dans une direction bien différente que propose le visage royal. Le mystère peut commencer.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Enregistrer

Pin It

Le p'tit coup du bonheur...

201507 LabrasseriedubonheurHistoire vécue. Dans une grande brasserie parisienne, j’attendais un ami tout en détaillant le menu gargantuesque de la carte.

A mes côtés, sur une table voisine, trois jeunes femmes discutaient.

Je dirai plutôt qu’une d’entre elle accaparait la parole, la seconde n’écoutait que par courtoisie, la troisième prenait les invectives de l’oratrice en plein coeur.

Ce qui attira mon oreille, sans oser tourner la tête, fut sans doute la répétition du "je" permanent ponctué par des qualificatifs colorés envers la pauvre auditrice. 

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

Et alors ?

201609 - Tiens ! t'es différent

Il est admis que la la Lune possède une influence certaine sur notre quotidien.

Les marées, le vaste domaine du jardinage, la pleine lune jusqu’à la coupe de cheveux.

La Tradition, les peuples, les us et coutumes admettent volontiers une interaction entre le ciel, ses étoiles et nos comportements.

Semer, planter, couper, dormir…l’inconscient (le mot est lâché) retient l’influence lunaire comme une marque certaine et repère affirmé.

Visualiser l'article complet (PDF)

 

Pin It

La retraite ? Connais pas...

201506 laretraiteungrosmotOn admet volontiers que l’actif ait besoin de loisir et de repos. Phénomène compensatoire d’une production, d’une énergie dépensée au cours d’une semaine au regard d’un job, d’un stage ou d’une mission.

Mais comment considérer loisir et retraite ? On peut rapprocher comme "hasardeux" les deux mots tant la retraite engrange nombre de définitions négatives.

Ne plus (pas) travailler est bien autre chose que d’être à la retraite. D’une condition forcée, on passe à un état d’irréversibilité où cete condition devient autant suspect que rejetée.

Visualiser l'article complet (PDF)